En un clin d’œil

En 1926, en se basant sur le principe d’incertitude, Heisenberg pose les fondations d’une nouvelle discipline : la mécanique quantique.
D’après ce que je comprends de cette mécanique, un photon ou un électron se comportent comme des ondes et apparaissent comme des particules dès qu’on les observent .On  considère que si leur trajectoire reste inconnue on peut en fixer un état à un moment donné.
Alors si je me place comme observateur dans le temps des livres ou des réseaux sociaux mon regard peut-il faire du hasard une histoire ?

De plus en plus souvent. Et même quelquefois, alors qu’il restait là, son visage se fermait, il restait lointain. « Il semblait, écrit Vialatte, essayer son masque mortuaire. » La minute d’après, il était de nouveau avec nous. Et il nous faisait rire.
Raymond Castans
, Les meilleurs amis du monde, J.C. Lattès, 1985

Raymond Castans évoque ces changements d’états d’André Frédérique dans son recueil de souvenirs : Les meilleurs amis du monde. Vivants amis ils l’étaient jusqu’à ce que « Fred » ce 17 mai se couche près d’une rose rouge et laisse gaz et gardénal faire leur effet. Ah oui, un peu de cognac aussi. Amis ils le resteront chacun dans sa trajectoire, celle de Raymond Castans se perd en septembre 2006.
Aujourd’hui je réunis sur mon bureau deux ouvrages, tout deux signés. L’un par André l’autre par Raymond. J’aime les dédicaces pour cet instant posé sous la main de l’auteur, l’encre sur le papier, une trace, un petit morceau de temps.
J’observe alors deux trajectoires qui se réunissent. Pour moi en un clin d’œil les amis se retrouvent en un temps fixe.

deuxdedicaces

 

En mécanique quantique, la causalité n’a plus de sens pour l’individu, mais seulement pour la collectivité.
Trinh Xuan Thuan, Dictionnaire amoureux du ciel et des étoiles, Plon.

Le lundi 6 décembre 2016, une amie chère m’envoie une photo d’un soleil couchant sur Paris depuis le centre Pompidou, on y expose Magritte. Elle passe quelques jours à Paris.
Au même instant, un ami cher publie sur son « profil » une photo du soleil couchant sur le centre Pompidou, on y expose toujours Magritte. Il passe quelques jours à Paris.
Je découvre leurs trajectoires par la fixation de l’image.

soleilcp
Mes amis ne se connaissent pas, ils vivent à plusieurs centaines de kilomètres l’un de l’autre. Elle chante, il joue du piano. Deux amis dont j’aime la sensibilité,  j’ai souvent souhaité qu’ils se rencontrent, mais la distance…
Leurs trajectoires se sont croisées, c’est ce que m’apprennent ces images. Eux l’ignorent mais ma vision, mon observation vient de créer de la réalité, une émotion particulière.
Leurs déplacements comme une onde se fixent comme des particules à des lieux précis, et me deviennent histoire.

Savoir que la lecture peut rapprocher des auteurs à travers les livres, découvrir que la technologie de réseau vient fixer des trajets anonymes, tout cela assis en pleine campagne à guetter les possibles au milieu du silence.

En un sens, comme l’a dit Overbye, tant qu’il n’a pas été observé, un électron doit être considéré comme « à la fois partout et nulle part ».
Bill Bryson, Une Histoire de tout, ou presque…

Ah oui, coïncidence, cet ami est aussi l’auteur d’un splendide et vertigineux roman de trajectoires croisées, un peu quantique… :

ironiedusort.jpg

Résumons-nous : nous vivons dans un univers dont nous sommes incapables de calculer l’âge, constellé d’étoiles dont nous ignorons l’éloignement, rempli d’une matière que nous n’arrivons pas à identifier, opérant en conformité avec des lois physiques dont nous ne connaissons pas vraiment les propriétés.
Bill Bryson, Une Histoire de tout, ou presque…

Advertisements
Cet article, publié dans curiosités, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s